Parce que nous aimons la science-fiction, nous avons imaginé un dialogue que nous pourrions entendre dans des entreprises, dans moins de 18 mois !

Un Beau Matin de mars 2020 …

DRH : « Bonjour madame la Présidente, puis-je vous voir un moment ? »

PDG : « Oui, mais faites vite Nicolas, j’ai une journée chargée : encore un problème RH ? »

DRH : « Euh Voilà… nous sommes en train de réaliser les entretiens professionnels récapitulatifs et certains de nos salariés protestent, car ils n’ont pas reçu de formation »

PDG : « Comment ça ??? Et toutes ces formations obligatoires qui nous coûtent « un bras » chaque année, ça ne leur convient toujours pas ??? Faites votre boulot Nicolas !!! Et puis c’est quoi ces entretiens d’abord ? »

DRH : «Depuis mars 2014, nous devons faire un entretien d’évolution professionnel tous les 2 ans et un entretien récapitulatif au bout de 6 ans. Durant cette période le salarié doit avoir suivi une formation, autre que celles obligatoires ».

PDG : « Tant pis, ils s’en contenteront. Qu’est-ce qu’on risque de toute façon ? »

DRH « Le Compte Personnel de Formation du salarié qui n’a pas reçu de formation sera abondé, et nous pourrions avoir à verser jusqu’à 3000 Euros par salarié. Environ 60 salariés sont concernés. Le risque maximum est donc de 180 000 Euros ».

PDG : « QUOI !!! Et c’est maintenant que vous me le dites ??? Nicolas, vous allez les payer vous-même les 180 000 Euros !!! »

DRH : « Madame, nous en avions parlé en 2014, en 2016 et enfin en 2018, après avoir reçu les gens de PRODEFI. Ils nous proposaient de mettre en place des formations internes, utiles à la transmission de nos savoir-faire historiques et spécifiques et au déploiement des nouvelles compétences en lien avec notre stratégie. Formations que nous aurions pu, en plus, réaliser en Situation de travail »

PDG : « Ah oui, je me souviens de PRODEFI maintenant que vous en parlez : des gens très pros et très sympathiques ! Mais à l’époque, entre le prélèvement à la source et le reste, je vous avais dit que ce n’était pas le moment. »

DRH : « Et puis nous n’avions jamais donné suite à leur proposition de mission, de loin la meilleure de toutes celles que nous avions reçues ! Mais qu’allons-nous faire? »

PDG : « Ecoutez Nicolas, vous allez négocier un délai avec les salariés : dites-leur qu’on pourra même faire plus de formation car, en interne, c’est plus souple, c’est plus efficace et c’est moins cher. Moi, j’appelle les gens de PRODEFI immédiatement ! »